J’ai toujours baissé les yeux pour reconnaître les saisons. Une habitude paysanne…

C’est dans la terre que j’ai appris à distinguer les premiers bourgeons. À saluer au printemps une laitue naissante et un plant de tomates impatient de s’épanouir. À me réjouir, à l’automne, des premiers champignons et des noix qui tombent en pluie d’un arbre gorgé de fruits.

Je trichais parfois et laissais mon nez me guider : des pommes qui cuisaient dans le chaudron et c’était bientôt l’heure de la rentrée, les fumets de potées annonçaient l’hiver et je piaffais en mai pour tremper ma cuillère dans les sauces tomates qui garniraient des bocaux pour toute l’année.

Cueillir de saison reste, pour moi, une évidence. Parce que les récoltes ont (enfin !) du goût et tous leurs nutriments. Parce que les fruits et les légumes prennent leur temps pour s’apprêter. Parce que la nature est sage et les saisons bien ordonnées…

Dans les bocaux de Mille et Une Huiles, vous ne trouverez que des récoltes de saison. C’est notre petit secret d’excellence. Leur parfum ne triche pas. Alors, s’il vous plait, on les bichonne. Ils méritent de beaux mariages. Avec des saveurs de saison…